fbpx

Comment faire le bilan et définir des objectifs pour la nouvelle année

Je sais pas toi mais moi je finis l’année sur les rotules. L’automne est toujours intense. Sauter dans les feuilles mortes, tout ça, ça crève ! Lol je rigole.

Non, tu sais ce que c’est. On est à fond après l’été, les clients aussi. Et par ici qu’on lance une nouvelle offre. Et par là qu’on revoit sa stratégie réseaux sociaux. Et si on faisait un truc pour le Black Friday ? Et un Calendrier de l’Avent, c’est une bonne idée, non ?

Autant dire qu’on ne chôme pas entre Septembre et Novembre.

Puis Décembre arrive, avec le thermostat qui tombe vers le zéro, le corps qui flanche sous les virus. On se rend compte qu’on ne s’est pas vraiment arrêté pendant 3 mois… Mais il y a encore plein de trucs à finir avant les fêtes !!!

Je le vois autant chez les collègues que chez les clients : en fin d’année on tire la corde jusqu’au bout – du bout.

Et pourtant, pourtant. L’étincelle de l’entrepreneuriat est toujours là. Celle qui s’allume en pensant déjà à la rentrée, à la nouvelle année qui va commencer. Et tous les nouveaux projets qu’on va pouvoir mettre en place.

Moi je n’ai qu’une hâte, c’est être en vacances pour pouvoir me poser et penser à mes objectifs pour l’an prochain !

S’il y a une chose à faire en cette fin d’année, c’est ça : prendre des vacances pour se reposer et y prévoir du temps exclusif pour ne penser qu’à son business. (bon ça fait deux choses ok)

C’est plutôt de cela dont je voulais te parler aujourd’hui : comment bien préparer la nouvelle année.

Bilan

La première étape c’est de regarder en arrière et de faire un bilan.

Pose-toi ces questions :

  • Qu’est-ce que j’ai aimé faire ? Qu’est-ce qui m’a saoulé ?

Ca peut paraître bête mais c’est essentiel. Tu travailles pour toi, et ton boulot doit te faire kiffer. Sinon c’est pas la peine de se donner autant de mal. Tu ne crois pas ?

Si tu te rends comptes qu’il y a des tâches qui ne te plaisent pas vraiment, il va falloir que tu adaptes ton offre de services. Ne propose que les choses qui te font vraiment vibrer.

  • Qu’est-ce qui me convient le mieux ?

Tu peux regarder les services qui ont été le plus demandés et le type de mode de travail qui a été le plus apprécié par tes clients : à l’heure, au forfait, quel nombre d’heures en moyenne par mois etc. OK.

Demande toi aussi qu’est-ce qui à TOI te convient le mieux. Est-ce que tu aimes bien les projets courts ? Est-ce que tu préfères être dans une relation long-terme ? Est-ce que ca t’emm*!#*de de travailler « seulement » 5 à 10 heures par mois pour un client et que tu préfères des contrat d’au moins 20 heures par mois minimum?

  • Qu’est-ce que j’ai appris ?

Tu as sûrement fait des formations. Et plus certainement encore tu as appris sur le terrain en travaillant auprès de tes clients. En observant ce qu’ils font, les stratégies qu’ils mettent en place.

Quand on est freelance, l’expérience compte dix mille fois plus que les diplômes. Ca fait du bien de mettre à plat tout ce qu’on a appris. Tu peux ainsi prendre confiance en toi, et te sentir légitime sur les compétences que tu as acquises.

  • Quels sont les choses que j’ai découvertes et qui me donne envie d’aller plus loin ?

Il y a ce que tu as appris, et aussi tout ce que tu veux apprendre. Note les compétences que tu aimerais développer, les aspects que tu aimerais ajouter à ton entreprise.

  • Avec quel client j’ai le plus aimé travailler ?

Il n’y a pas que les tâches à prendre en compte, il y a aussi le type de personnalité des clients. On peut adorer ce qu’on fait pour quelqu’un, si la relation avec la personne est pesante, ce n’est plus agréable du tout.

Tu as certainement entendu parler du « client idéal » plus d’une fois. Je comprends le concept mais personnellement je trouve que c’est un exercice très difficile quand on est prestataire de services et qu’on débute.

Par contre quand on commence à avoir des clients, c’est là que le profil des gens avec qui on aime bien travailler (et qui aime bien travailler avec nous) devient plus clair.

Regarde les clients avec qui tu aimes le plus travailler. Qu’ont-ils en commun ? Ca te permettra d’affiner le type de client que tu vas aller prospecter, et de repérer les personnalités que tu dois éviter dès le premier rendez-vous.

  • Comment j’ai trouvé mes clients ?

Souvent on fait plein d’efforts en terme de prospection mais on oublie de voir ce qui a marché ou pas. Fais la liste des clients que tu as eus cette année et note comment tu les as trouvés, ou comment ils t’ont trouvé.

Est-ce que le résultat correspond à la stratégie que tu avais mise en place ou pas ? Si oui, continue ! Si non, envisage de passer plus de temps sur ce qui a vraiment fonctionné.

  • Regarde aussi les chiffres :
  • Combien j’ai gagné sur l’année ?
  • Combien d’heures j’ai travaillé ? sur mon business/pour mes clients ?
  • Combien de (vraies) vacances j’ai réussi à prendre ?

Comme je le disais ici, pour fixer ton tarif tu dois prendre en compte combien tu veux gagner par rapport au temps que tu veux y passer.

Au vu de l’année passée, est-ce que cet objectif a été rempli ? Si tu te retrouves à gagner plus en travaillant moins : Bravo tu as tout compris !! Si non, il faut sûrement revoir certaines choses.

Ton tarif est-il trop bas ? Est-ce que ton objectif de revenu n’est pas réaliste par rapport au temps que tu souhaites y consacrer ?

Les Conclusions du bilan

Suite à ce premier bilan tu as déjà plusieurs choses à faire en ce début d’année. C’est ton Objectif n°1 pour améliorer ton kiff au travail :

=> Revois ton offre de services par rapport à ce que tu as aimé faire et par rapport aux choses que tu as apprises :

  • tes tarifs/packages
  • tes compétences
  • ton mode de travail

=> Affine ton pitch pour qu’il colle plus à ton « client idéal »

==> Impacte tout ça sur tous tes modes de communication: ton site web et tes profils sur les réseaux sociaux

Attention : le fond est plus important que la forme !!! Avant de te dire « je vais en profiter pour refaire mon logo, et mon branding et blablabla » Pense d’abord à tes services et comment tu les présentes (en texte !). Si tu as vraiment envie de revoir ton identité visuelle, note-le toi comme un objectif à réaliser pour plus tard, car ce n’est PAS une priorité.

Les Objectifs

Maintenant il faut regarder en avant, même loin, très loin.

Fais une liste d’objectifs, pour toi et pour ton business. Ne te retiens pas, note quelle serait ta vie rêvée. Il faut que quand tu imagines la réalisation de ces objectifs, ca te mette dans le même état qu’un enfant devant un énorme magasin de jouets ou avant d’ouvrir ses cadeaux de Noël : la joie, l’excitation, peut-être un peu d’appréhension, mais surtout le KIFF TOTAL !

Pour l’instant on s’en fiche de savoir si c’est réalisable ou pas, il faut rêver ! C’est comme ça qu’on apprend à voir ce qu’on veut vraiment dans la vie. Et en ressentant vraiment ce que l’on ressentirait si on le réalisait vraiment, on a plus de chance d’y arriver !!

Oui j’assume complètement, je te parle de Loi de l’Attraction. Je n’ai pas pour habitude d’être mystique. Je suis en général assez cartésienne et pragmatique, mais il faut avouer que parfois c’est vrai, l’Univers met sur notre route exactement ce dont on avait besoin au bon moment ! Suffit de savoir où on veut aller. 😉

N’hésite pas à être le plus précise possible:

  • je veux travailler 20 heures par semaine et faire 3K€ net/mois
  • je veux prendre 4 mois de vacances par an
  • je veux voyager dans tel et tel pays (avec ou sans mon taf dans la valise ?)
  • je veux pouvoir me payer ça ou ça (travaux dans la maison, nouveau vélo, activité pour les enfants…)

La Planification

Le meilleur moyen de rendre tes objectifs fous réalisables c’est de les décortiquer en plein d’étapes intermédiaires et de se donner un temps raisonnable pour les accomplir.

Il faut d’une part dégager les priorités : classer les objectifs par ordre d’importance

D’autre part il faut voir les interconnexions et dépendances, par exemple :

  • je veux me former en **** en Janvier,
  • pour pouvoir proposer un service à +50€ de l’heure à partir de Février,
  • qui me permettra d’atteindre un revenu de XXK€ en Avril/Mai,
  • avec lequel je pourrais …

Et les clients dans tout ça ?

Tu as bien regardé ce que tu aimes et ce que tu n’aimes pas, et tu arrives à la conclusion qu’il y a certains clients dont tu aimerais te débarrasser : c’est OK. Tu peux te le noter comme objectif pour le premier trimestre de tout mettre en oeuvre pour les remplacer par des clients plus en phase avec ce que tu veux faire.

Il y a aussi les clients que tu aimes beaucoup mais qui ne te proposes pas forcément des tâches dans lesquelles tu t’épanouis vraiment et/ou qui ne correspondent plus à ce que tu veux. Si tu as une bonne relation avec un client, ce serait vraiment dommage de s’en séparer.

Je te conseille de lui en parler. De parler des choses que tu aimerais vraiment faire avec lui/elle. Peut-être que les aspects que tu souhaites développer collent à ses besoins présents ou futurs ?

N’oublie pas que vous êtes tous les deux des êtres humains et des entrepreneurs. Si tu l’aimes bien, il y a des chances qu’il/elle t’apprécie en retour. Personne n’a envie de perdre un bon partenaire quand il a réussi à en trouver un. C’est tout dans l’intérêt de ton client que tu sois heureuse dans ton travail. Tu peux lui montrer l’intérêt de faire évoluer tes tâches même si ça peut impliquer qu’il/elle doive trouver quelqu’un d’autre en support.

Mieux vaut avoir deux assistantes super motivées et engagées à ce qu’elles font, plutôt qu’une seule qui traîne les pieds sur la moitié de ce qu’elle fait (et risque de perdre en efficacité sur l’ensemble).

Bref, c’est toujours bon de faire un point avec ses clients pour leur partager ce qu’il se passe de ton côté. Si ça ne vient pas d’eux, il faut que ça vienne de toi.

A toi de voir au niveau de tes relations avec tes clients si tu veux les emmener avec toi ou pas. Si tu augmentes ton tarif seulement pour les nouveaux clients ou aussi pour les anciens. Si tu considères qu’ils sont en mesure d’apprécier ton évolution et si tu veux leur proposer tes nouvelles compétences. Si tu décides de rester avec un client pour d’autres raisons. Comme d’habitude c’est toi le boss et tu mènes ta barque !

Je te donne un exemple de mon expérience personnelle. J’ai une cliente que j’aime bien. J’ai une fonction de support technique dans son entreprise. En ce moment je cherche à faire évoluer mon business et je n’accepte plus du tout ce genre de contrat. Son équipe est au complet et il n’y a a pas vraiment de place pour évoluer. Pourtant je ne veux pas arrêter de travailler avec elle parce que j’apprends énormément en étant dans les coulisses de son activité.

Alors comment tu vas exploser ton business et ta vie en l’année prochaine ?