fbpx

Success Story : Eliane

Rien de tel que de partager les histoires de consoeurs qui ont réussi pour se booster le moral et trouver de l’inspiration.

Aujourd’hui le témoignage d’Eliane, assitante indépendante depuis 1999. Son parcours initial ne la prédestinait pas à devenir entrepreneure, et pourtant, grâce au soutien de son entourage et de clients qui lui ont fait confiance, elle a trouvé son équilibre !

Peux-tu te présenter brièvement ?

Bonjour, Eliane, 53 ans (bientôt !), mariée 2 enfants (24 et 20 ans). j’habite dans une maison forestière en Alsace

Quand as-tu démarré ton activité d’assistante virtuelle ?

En 1999.

 

Pour quelles raisons as-tu décidé de te mettre à ton compte? Que recherchais-tu ?

Voulant trouver un bon équilibre entre ma vie personnelle (ma fille avait alors à peine 2 ans) et professionnelle, j’ai décidé de me mettre à mon compte. Par ailleurs, je voulais avoir une activité qui me permette de rencontrer des personnes différentes, d’apprendre sans arrêt et de faire un travail varié. Autre motivation : NE PAS avoir un lien de subordination 

 

Est-ce que tu as atteint cet objectif ?

Oui, assez rapidement

 

Quels services proposes-tu ? Quelle est ta spécialité ?

Ma spécialisation est la rédaction des procès verbaux pour les IRP, en tant que rédactrice des débats. Assistante de rédaction en communication d’entreprise, je peux également rédiger des modes opératoires, process … Je propose également mon assistance dans la GED et dans la mise en conformité RGPD.

 

Combien de clients as-tu ? Qui sont-ils?

J’ai de manière récurrente une dizaine de clients à l’année, principalement de grosses PME, en plus de clients ponctuels (PME, libéraux)

 

Comment as-tu trouvé tes clients ?

J’ai eu la chance de n’avoir à faire que très peu de prospection – C’est principalement le bouche à oreille et mon réseau, qui sont porteurs d’affaires.

 

Au bout de combien de temps avais-tu assez de clients pour avoir le salaire que tu t’étais fixé ?

Peut être 5 ou 6 ans, je ne sais plus. Je sais en revanche que le cap des 3 premières années est décisif et qu’il faut avoir les moyens (soutien familial financier et moral notamment) de le passer !

 

Quelle était ta formation initiale ? Quelles formations as-tu suivi dans le cadre de ton activité (pour te lancer ou pour développer tes compétences) ?

Master en Arts Plastiques ! C’est un emploi en tant que documentaliste dans une bibliothèque universitaire qui a été le déclencheur. J’ai suivi une formation de 3 mois « Devenir auto entrepreneur » et j’ai développé par la suite mes compétences grâce à des clients qui ont bien voulu me faire confiance et me donner ma chance !

 

Que dirais-tu aux filles qui hésitent à se lancer ?

Avant tout, posez vous les bonnes questions et y répondre en toute honnêteté. Pourquoi me lancer ? Vais je supporter le manque de visibilité professionnelle, l’inconfort financier (insécurité financière), à faire des concessions, à douter et me remettre en question régulièrement, etc. ?
Puis assurez vous que votre entourage et plus particulièrement votre conjoint, soient avec vous, que vous ayez leur plein soutien. Autrement, il sera difficile d’avancer et de tenir les premières années, car je suis persuadée que 3 années, sont nécessaires pour pouvoir tirer un vrai bilan.
Avoir des bases solides, faire une formation du type « Devenir auto entrepreneur » , faire 1 étude de marché, apprendre les bases de la comptabilité… Et ne pas « casser » les prix ou accepter « tout ou n’importe quoi » pour avoir des clients.

 

 

Une fois que toutes ces étapes sont passées, que vous avez des clients réguliers, vous pourrez profiter pleinement, vivre de jolies aventures humaines et évoluer dans des milieux professionnels différents... 
Eliane
Alsace

Eliane, Alsace

Dis-moi ce que tu as pensé de ce témoignage en commentaire ci-dessous.